Vela Spila - Découvrir des secrets dans le temps

Vela Spila - Découvrir des secrets dans le temps
10/11/2020

Ce qui fait que la navigation dans l’Adriatique soit une telle aventure désirable est la mer bleue délicieusement calme où vous serpentez entre des milliers d’îles pleines de mysticisme et de folklore. Bien sûr, chaque marin sait qu’il doit toujours garder un œil sur le temps au cas où un changement soudain de vent pourrait faire apparaitre une tempête.

Dans la chaleur et le cœur de l’été en Juillet, après une journée de navigation en douceur autour de Korčula, une île populaire dans le sud de la Dalmatie, et désignée comme la plus belle île de Croatie, nous avons mis les voiles pour la petite ville de Vela Luka niché sur son flanc ouest. Vela Luka signifie « grand port » en croate et la baie est bien abritée étant d’une longueur de 9,5 km.

We set sail for the small town of Vela Luka

Comme le soleil tombait vers l’horizon et posait son chemin d’or sur l’eau, nous étions d’une humeur satisfaite et réfléchie. Comme le monde devenait silencieux et calme, tout ce que l’on pouvait entendre était le bruissement de notre yacht traversant l’eau, les mouettes au-dessus et le vent chantant doucement dans le gréement. En direction du port, à l’entrée de la baie, nous avons fait le tour de l’îlot de Proizd réputé pour ses plages splendides. Nous sommes sortis de notre rêverie, nous avons abattu la voile et nous avons allumé les moteurs. En contournant l’île d’Ošjak au centre de la baie, nous regardions à l’arrière la mer et le ciel refléter sa glorieuse transformation du bleu, en or et en orange foncé puis en lilas. Un moment profond et magnifique.

Comme le crépuscule s’installait, nous nous sommes approchés de Korkyra Marina, qui est connu comme le port « naturel » le plus sûr dans l’Adriatique. Vela Luka a toujours été un havre de paix pour les marins et la toute nouvelle marina, qui vient d’ouvrir ses portes en juin 2020, est la porte d’entrée de cette destination touristique populaire avec ses mers propres et son ambiance paisible, agrémentée par une fête de délices gastronomiques et culturels. Sans oublier les vins primés à l’échelle internationale Pošip, Rukatac et Grk nés d’une tradition viticole vieille de 1000 ans.

La conception novatrice de la marina, construite à l’aide de matériaux respectueux de l’environnement, se ramifie sur le rivage avec une série de pontons s’étendant vers une île construite. Il y a un café, un restaurant moderne offrant une fusion de plats traditionnels et modernes, un bar, ainsi que le gracieux hôtel 4 étoiles Korkyra avec une grande piscine et sa propre plage privée. La marina dispose d’une pompe à carburant et d’une capacité de 135 places et pouvant accueillir des yachts de plus de 35 m de longueur.

Mes amis marins et moi pourrions aussi être appelés « vautours de la culture ». Ce qui nous a attirés ici, c’est la quête pour trouver l’endroit que les habitants décrivent comme le « plus jeune et le plus ancien établissement » de l’île. Vous vous demandez peut-être comment c’est possible, mais c’est tout simplement parce que Vela Luka est la plus jeune zone administrative sur Korčula et sur la colline au-dessus de la ville il y a une grotte où des découvertes préhistoriques méga vieilles ont été faites. C’est là que nous nous dirigions. La grotte est connue sous le nom de « Vela Spila » (Grande Grotte).

Nous avons décidé de marcher jusqu’à Vela Spila et de partir tôt le lendemain matin. De l’Hôtel Korkya, nous avons marché sur le trottoir en parallèle et en face du bord de mer, en admirant une partie de « La plus longue mosaïque du monde » sous nos pieds. Ce projet artistique étonnant et ambitieux continue d’avancer avec des carrés de mosaïques individuels créés par divers artistes et s’étend actuellement jusqu’à environ 300 à 400 m vers le centre-ville. Remarquable !

Au restaurant Pod Bora, nous avons trouvé les panneaux nous indiquant de tourner à droite vers Vela Spila et nous nous sommes promenés à travers la ville jusqu’à ce que nous soyons arrivés sur la « Blue Road ». Cette passerelle a seulement 900m de long et cela nous a pris environ 30 minutes pour aller tout droit jusqu’à la colline Pinski Rat. Si vous n’êtes pas de grands marcheurs, vous pouvez louer un vélo, scooter ou une voiture en ville et passer par une route séparée qui vous mènera à la grotte.

La promenade nous a fait du bien cependant ! Le grand air frais teinté de l’odeur des herbes aromatiques et médicinales qui flottent et le beau paysage de Vela Luka ainsi que la baie en dessous de nous. La vue s’embellissait à mesure que nous montions plus haut et à l’entrée de la grotte, nous nous sommes arrêtés pendant un moment et avons été saisis par le paysage merveilleux: le vieux centre-ville de Vela Luka , la baie et le port en dessous de nous, les collines derrière, les nouvelles zones rampant jusqu’aux collines parmi quelques oliveraies vertes et au-delà de l’embouchure du port, les îles d’Ošjak et la mer Adriatique.

Saviez-vous que le point de vue d’il y a 20 000 ans aurait été tout à fait différent? Où la mer coule maintenant se trouvait la vallée verte des plaines adriatiques avec seulement la lueur lointaine de la mer à l’horizon. Une oasis de verdure dans la glace!

En franchissant le seuil de Vela Spila à travers l’entrée de 8 m de large, nous avons regardé vers le bas sur la zone de fouilles, maintenant abandonnée car les archéologues ont récemment terminé un projet. À ce stade, seule une superficie de 200 m2 avait été fouillée et les excavations descendaient jusqu’à 11 m, ce qui est loin d’être le bout de ce qui reste à découvrir. Le plancher de la grotte devait être beaucoup plus bas, mais les dépôts de sédiments du millénaire ont ajouté au moins 10 m à sa surface.

Les murs de calcaire ont une forme elliptique d’environ 40 m de long et 40 m de large et atteignent 17 m de haut avec le toit de la caverne qui s’étend au-dessus. La lumière brillait à travers deux grandes ouvertures connues sous les noms de « "Velo Ždrilo » et « Malo Ždrilo » créent par une chute naturelle. La grotte est d’ une taille de 1100 m2 et, non seulement a une valeur patrimoniale naturelle, mais est également un atout culturel protégé important.

Vela spila, Korcula

Il était fascinant de se rendre compte que chaque pas que nous faisions en descendant le long de la pente dans les profondeurs de la grotte était un pas en arrière dans le temps. Chaque couche de résidus détient une clé et un aperçu de la vie préhistorique. Depuis le plus récent, le fer et le bronze, jusqu’au Nouvel Âge de Pierre (Néolithique - à partir d’environ 4500 av. J.-C.), le Moyen Âge de pierre (mésolithique environ 15.000 à 5.000 ans avant notre ère) cheminant jusqu’au Vieil Age de Pierre (Paléolithique - il y a 3 millions d’années). Et c’est aussi loin que les fouilles actuelles ont creusé. C’est un long, long laps de temps!

Vela spila, Korcula

Comment avons-nous appris tout cela? Ironiquement, en utilisant notre technologie ultra-moderne à travers une application mobile liée à un code QR trouvé sur les panneaux d’entrée. Cela nous a fourni une visite audio guidée de Vela Spila. Quel contraste marqué de deux époques extrêmes!!

Les travaux sur Vela Spila ont commencé en 1949 avec Marinko Gjivoje qui a initié la recherche scientifique et en 1951, avec Boris Ilakovac et Vinko Foretic qui ont commencé par des fouilles préliminaires. Après des résultats prometteurs, ils ont eu le feu vert. Grga Novak, considéré comme l’un des chercheurs les plus en vue, a étudié les liens de la grotte avec l’île de Hvar et ses résultats ont été publiés dans les « annales de l’Académie yougoslave. Il a d’abord dirigé des fouilles annuelles à partir de 1974 et, en 1978, le professeur Bozidar Cecuk, membre du Cabinet d’archéologie du JAZU (Académie yougoslave des sciences et des arts), a poursuivi le travail. Dinko Radić, qui dirige actuellement la « collection archéologique Vela Spila » au Centre culturel de la ville, s’est joint à l’équipe en 1986 et Franko Oreb était membre permanent.

Vela spila, archaeological finds

Grâce à la datation au radiocarbone, ils ont découvert que les humains avaient occupé la grotte de façon saisonnière dès 20 000 ans av. J.-C., comme en témoignent les outils utilisés pour la chasse aux cerfs, les aurochs (bovins sauvages préhistoriques) et la cueillette, principalement des ressources marines. Ils ont trouvé des restes d’humains, de nourriture, de silex, de pierre, d’argile et d’oiseaux et d’os d’animaux qui laissent des indices sur le développement de la culture spirituelle et matérielle de l’humanité. Curieusement, aucun reste de bols ou de tasses en argile n’a été trouvé jusqu’au Nouvel Âge de Pierre. Aussi à partir de là, il était évident que les gens gardaient leurs moutons et leurs chèvres dans la grotte, peut-être pendant les mois d’hiver. Le fait intriguant est que Vela Spila est l’un des cinq seuls sites de l’ère glaciaire en Europe où des objets en argile cuite ont été trouvés. Imaginez comment ils ont par hasard trouvé que le chauffage de l’argile le rendrait plus solide !

Vela spila, archaeological finds

Ce qui est également intéressant, c’est le fait que, même s’il y avait des types prolifiques de coquillages disponibles, les habitants n’utilisaient qu’une seule variété particulière pour fabriquer des perles décoratives, qu’ils perçaient pour créer des bijoux, orner des vêtements ou les passer dans les cheveux. Les mêmes coquilles ont également été trouvées dans d’autres sites de l’Adriatique et au centre des Balkans, ce qui révèle une tradition commune au sein d’une population très répandue.

Il y a environ 15 000 ans, il y a eu un événement cataclysmique - une énorme éruption volcanique dans la baie de Naples appelée l’événement napolitain Yellow Tuff. Une couche de cendres a été trouvée par les archéologues qui se sont déposés dans les sédiments de la grotte, étant assez épais pour signifier qu’une grande quantité est tombée sur la zone. Les grands nuages noirs qui obscurcissaient le soleil et faisaient pleuvoir des cendres toxiques ont dû être terrifiants pour le peuple et il est évident que la grotte a été abandonnée, et probablement la région, pendant des milliers d’années par la suite.

C’est quelque temps après l’éruption volcanique que le niveau de la mer a augmenté et Korčula est devenu une île avec des conditions météorologiques similaires à celles d’aujourd’hui. Entre 1986 et 1998, trois sites funéraires pour enfants ont été découverts dans les nouvelles couches du Moyen Âge de pierre. On a également trouvé les tombes de deux personnes qui ont été appelés « Baba et Dider » (grand-mère et grand-père) et qui sont devenues très célèbres. Plus tard, même s’il a été établi qu’il s’agissait en fait de deux femmes, les noms sont restés.

Vela spila, Korcula - "Baba and Dida"

En 2004, « Stanko », le plus ancien squelette méditerranéen datant de plus de 9000 ans a également été découvert. Vous voulez savoir pourquoi on lui a donné le nom de « Stanko » ? Eh bien, deux archéologues étaient occupés sur la fouille et l’un d’eux a repéré quelque chose qui aurait pu être une partie d’un squelette là où son collègue était sur le point de frapper, alors il a crié, « Stani! » (ce qui signifie « Stop »!) pour empêcher son collègue de l’endommager. Il se trouva que c’était un squelette qui est devenu célèbre pour toujours sous le nom de  « Stanko ».

Vela spila, Korcula - "Stanko"

Avant de partir, nous nous sommes assis tranquillement pour imaginer la vie comme les habitants des cavernes l’avaient vécue il y a des années. La légende locale raconte l’histoire d’un chasseur de l’âge de glace qui est sorti chercher de la nourriture pour sa famille affamée et qui est tombé sur un chevreuil. Une belle fille blonde est apparue comme par magie et l’a supplié de ne pas tuer le chevreuil. L’ignorant, il a poursuivi et transpercé de sa lance le chevreuil et, comme il tombait, celui-ci se transforma en nymphe blonde. Il était en fait la fille du Créateur et la protectrice des animaux et de la nature. Son père frappé par le chagrin a placé son image en tant que chevreuil dans les étoiles, ainsi que celle du chasseur qui la poursuit éternellement. Dans sa colère, le Créateur a inondé la vallée et, par conséquent, a formé ce qui est maintenant connu sous le nom de Vela Luka. Les étoiles restent comme un rappel constant d’un temps paisible révolu.

Bien sûr, sur le chemin du retour, nous avons dû entrer dans le Centre Culturel de la ville. Il est situé dans un vieux bâtiment historique à côté de l’église Saint-Joseph. L’atrium d’entrée est magnifiquement décoré de mosaïques créées en 1968 lorsque Vela Luka a accueilli la Réunion internationale des artistes. Dans le musée, en dehors d’autres expositions, les fragments de céramique, les os d’animaux, les outils, les coquillages et quelques artefacts reconstitués de Vela Spila survivent. Ici, également d’un grand intérêt, la grande amphore qui a été trouvée contenant des os de bébé et sept couteaux préhistoriques.

C’est ainsi que nous avons terminé notre voyage à travers les époques du temps évoquées par la transcendante Vela Spila.

Auteur: Diana Karmela
Photos par Tourist Board of Vela Luka

Powered by 
Tourist Board of Vela Luka

e. tzo-vela-luka@du.t-com.hr
t. +385 20 813 619

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *
Nom: *

Email: *

Website:


Commenter: NB: Le HTML n’est pas traduit!

Entrez le code dans la case ci-dessous:



PRES- L45-17-CA
25%
19/12/2020 - 26/12/2020
Couchette: 10
7.506€ 5.630€/ 7 jours
per person 563€/ 7 jours
Cab.: 6 / WC: 4
Lieu: SAINT MARTIN
MACHO
20%
03/04/2021 - 24/04/2021
Couchette: 8
2.250€ 1.800€/ 7 jours
per person / 7 jours
Cab.: 4 / WC: 4
Lieu: Sukošan
ZAGLAV
35%
Elan 38 1993
03/04/2021 - 10/04/2021
Couchette: 6+1
470€ 307€/ 7 jours
per person 44€/ 7 jours
Cab.: 3 / WC: 2
Lieu: Vodice